• Je vole - 2005

    Perdue dans l'océan de mes intimes pensées

    Je navigue souvent contre vents et marées

    Tantôt désenchantée, tantôt prison doré

    Des sensations étranges me parcourent me démangent

     

    Compagnes de mes jours, sommeil sans répit

    C'est une lutte sans fin qui brise mes matins

    Je reste à la merci de mes nuits sans repos

                                        

    Et je vole,  au-delà des nuages

    Et je vole, au-delà des nuages

    Et je vole, je ne touche plus le sol

                                                              

    Flottant entre le rêve léger et le cauchemar

    Ne sachant plus très bien comment penser à rien

    Je reste à la merci d'un charme maléfique

    Dont je ne parviens pas à casser les répliques

     

    Je suis comme dans un gouffre qui lentement m'étouffe

    J’ai beau crier pleurer me débattre rien n'y fait

    Je reste prisonnière de mes futiles idées

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :